Libérez-vous des pervers narcissiques grâce à l’hypnose

    pervers Hypnose Paris 7

    Un attrait pour les personnalités empathiques, des compliments déguisés, des humiliations répétées … Généralement les personnes toxiques passent par des étapes pour envahir notre vie. Voici les clés pour les repérer et s’en prémunir.

    Alors que de nombreuses études se sont penchées sur les traits de personnalités courants des individus narcissiques – comme l’intérêt excessif pour soi-même ou un niveau de colère aigu – elles ont montré qu’il existait différents types de narcissiques. Néanmoins, certains signes particuliers et communs peuvent aider à les reconnaître.En effet, si l’on en croit un article de décembre 2021 de Psychology Today, repris récemment par Stylist, il existerait quatre étapes distinctes et subtiles par lesquelles les personnalités narcissiques passent pour envahir notre vie. Voici comment les identifier et comment s’en prémunir pour éviter ces relations toxiques.

    Sur-valoriser les personnes empathiques

    Certaines personnes sont assimilées comme “émotionnellement intelligentes”, c’est-à-dire hyperempathiques, connectées aux autres, attentionnées, conscientes des sentiments d’autrui, mais aussi des leurs : et bien ce sont elles les cibles privilégiées des personnalités narcissiques qui agissent tels des vampires psychiques.Car de leur côté, les individus ayant un trouble de la personnalité narcissique se démarquent par un manque d’empathie et un besoin vital d’admiration et d’attention de la part de leur entourage. Estimant que ces besoins doivent être considérés comme une priorité, ils s’attaquent aux plus empathiques et bienveillants d’entre nous, qui peuvent ainsi combler leur besoin d’attention.Ainsi, dès la rencontre, le narcissique “inonde la personne de compliments et de validation”, explique Erin Leonard à Psychology Today. Une phase de valorisation et de louanges, dite “de lune de miel”, qui dure peu dans le temps. Elle s’étale généralement jusqu’à ce que le duo soit investi pleinement et sérieusement dans la relation.

    La jalousie s’invite ensuite dans la relation

    La seconde étape est celle de la jalousie. Une fois la lune de miel susmentionnée passée, les liens se tendent et les personnalités narcissiques deviennent envieuses de l’autre. “Sentir que le partenaire a des capacités (émotionnelles, ndlr) qui lui manquent crée du ressentiment”, explique toujours Erin Leonard pour le média de psychologie.En effet, leur impossibilité à faire preuve d’altruisme provoque chez les narcissiques une appétence toxique à ressembler à leur partenaire. Néanmoins, le narcissique conscientise vite son incapacité à posséder de telles qualités et ainsi “manipule et abuse du don de la personne”.Concrètement, il se met à exploiter ce qu’il ne peut pas posséder et ce qu’il ne pourra jamais incarner. Il punit donc l’autre de sa pseudo-supériorité en profitant “de la confiance, du temps, de la générosité, de la loyauté et de l’empathie du partenaire”.

    La phase de sabotage ou quand la relation devient toxique

    Vient alors la troisième étape qui est celle du sabotage. Au bout d’un moment la jalousie empoisonne tellement la relation que la personnalité perverse en vient à saboter les relations de l’autre avec sa famille, son entourage, ses collègues même.Notamment, “il ou elle essaie de le détruire en le présentant la capacité émotionnelle de l’autre comme une faiblesse”. De ce fait, leur empathie, leur gentillesse, leur connexion naturelle aux émotions des autres et aux leurs, sont considérées et décrites par le narcissique comme des imperfections à corriger. En humiliant la personne, en se moquant d’elle et en la rejetant, l’individu narcissique tente de détruire l’autre pour des qualités qu’il aimerait finalement posséder. Le partenaire finit alors par intérioriser les critiques, perd peu à peu confiance en lui et en ses capacités et laisse les idées du narcissique l’envahir.

    La phase ultime : la gentillesse déguisée

    “C’est peut-être l’outil le plus efficace du narcissique pour camoufler la violence émotionnelle”, alerte Erin Leonard. En effet, après les critiques et l’humiliation du partenaire, survient généralement une phase de gentillesse et une valorisation déguisée de la part du narcissique, qui prend le pouvoir en soufflant le froid et le chaud.“Le changement soudain de tempérament provoque souvent de la confusion chez un partenaire émotionnellement intelligent qui reconnaît naturellement le bien chez les gens”, explique alors la psychothérapeute.Ainsi, après les sentiments de colère et de déception que peut ressentir le partenaire face aux critiques et à l’humiliation du narcissique, il s’en veut de l’avoir mal jugé. Il se sent stupide d’avoir exagéré ses mauvais côtés, et se concentre uniquement sur sa gentillesse de surface. S’en suit alors le maintien dans une relation toxique.

    Comment se protéger des narcissiques ?

    Finalement, si chaque personnalité narcissique peut bien sûr présenter des différences, et qu’il semble presque impossible de la détecter au début d’une relation amoureuse ou amicale, il est possible de se prémunir contre ses abus, en se posant notamment une question : “est-ce que je me comporterai de cette manière dans une relation ?”Autre outil : même si la personne rencontrée vous semble inoffensive, il est primordial de fixer des limites claires pour préserver votre santé mentale dans la relation. De plus, n’oubliez pas de maintenir autour de vous un réseau familial, amical et relationnel de soutien solide. Pour finir, si vous êtes dans l’impossibilité de vous sortir d’une relation narcissique, sachez qu’ils “adorent les réactions émotionnelles […] et s’en nourrissent pour alimenter les conflits et créer le chaos”. Ainsi adoptez constamment face à eux “des réponses courtes, sans émotion, très objectives”, préconise Houda Ounnas, médecin généraliste, à Stylist.
    Texte © Marie Claire

    RDV CHRISTOPHE TESSIER PARIS 7

    Cela vous parle ! Prenons alors contact pour trouver ensemble la solution la plus adaptée à vos besoins…

    Réservez votre rendez-vous !Doctolib